En attendant les nouvelles aventures de Jean de Courçon, " L'autre affaire des Poisons " à paraître en janvier, voici un récapitulatif des chroniques récentes glanées ici et là sur le web :

Lu sur blog d'Elina http://elinaloulou.canalblog.com/archives/2012/02/15/23524710.html :

Un chouette livre jeunesse, pas gnangnan.  Pas de petit ami trop beaaaauuuuuuu, ni de midinette.  Un peu d'érudition que diable !  On apprend des choses sur Versailles, le vocabulaire est soutenu...  Ça fait du bien dans la littérature jeunesse !

Humour, amour, intrigues, rebondissements...  J'ai vraiment apprécié le premier tome de cette série et je compte bien livre les tomes suivants...

Et ce qui ne gâche rien, la couverture est signée Benjamin Lacombe, quand même !!

Lu ce commentaire sur Amazon : si on l'en croit, c'est le best assuré !

C'est avec un énorme plaisir que l'on retrouve Jean de Courçon dans une nouvelle aventure versaillaise. Il doit retrouver à tout prix le manuscrit du Roi "Manière de montrer les jardins de Versailles" avant que celui-ci ne rentre d'un séjour à Marly. Cette enquête va permettre d'introduire un personnage de la plus haute importance : Louis-Auguste, fils légitimé du Roi, qui souhaite pimenter sa vie en aidant Jean de Courçon à résoudre l'énigme.
Arthur Ténor nous entraîne à un rythme soutenu dans les rues de Paris où il décrit l'ambiance des quartiers populaires de l'époque. Pas de répit : l'aventure est présente à chaque chapitre, sans longueur, sans monotonie. Le vocabulaire est riche tout en étant très abordable pour des enfants bon lecteur à partir du CM2. Les amateurs d'enquête à la cour du Roy Soleil seront comblé. A découvrir ABSOLUMENT !

Lu sur les chroniques de l'Imaginaire : http://climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Jeunesse/Inclassable/Le-manuscrit-vole

" Un charmant petit roman, second tome d'une série qui a débuté en janvier 2011 avec Sabotages en série à Versailles. Les tomes peuvent sans soucis se lire dans le désordre, voire indépendemment l'un de l'autre. La preuve, je n'ai pas lu le premier et je n'ai eu aucun problème à suivre. Aucun problème, mais une grande envie de découvrir le début des aventures de Jean de Courçon en revanche !

L'intrigue est très agréable, multiplie les rebondissements sans laisser au lecteur le temps de s'ennuyer. L'ambiance de la cour de Louis XIV est vraiment bien décrite, et Arthur Ténor connaît manifestement bien l'époque dont il est question. Assez en tout cas pour donner à l'atmosphère un vrai parfum de vraisemblance. Le vocabulaire est recherché sans être trop soutenu et les notes de bas de pages viendront au secours des jeunes lecteurs. Pour compléter le tout, la belle couverture signée est Benjamin Lacombe. Un roman à recommander aux jeunes lecteurs à partir de neuf ans. Ecrite par Naolou le 07/10/2011 "

Lu sur le site Enfantipages (Le Monde) :Arthur Ténor (Lire aussi L'apprentie alchimiste : guet apens au cimetière, Les Duracuire : la grotte de montagnagriffes) a le don pour embarquer ses lecteurs dans des temps et des événements historiques tout en les agrémentant d'aventures et d'intrigues alléchantes. Le pari est une nouvelle fois réussi avec cette nouvelle série qui a Versailles pour cadre et l'école des pages du Roy Soleil pour pépinière ! Des héros attachants qui sauront capter l'engoument des jeunes dès 10 ans.

 

Blog de Clarabel : http://blogclarabel.canalblog.com/

A l'école des pages du Roy Soleil, Tome 2 : Le manuscrit volé

 

(lu par ma fille, 11 ans)

 

IMG_6144

 

Voilà un tome avec pas mal de suspense, où jusqu'au bout le secret est bien gardé. La mise en scène est théâtrale, Jean joue beaucoup la comédie, avec des scènes cocasses (comme lorsqu'il prétend être malade et se maquille à outrance). Prunelle est fidèle au poste, toujours charmante et attentive, très réfléchie, indispensable pour aider Jean et son enquête à avancer, même si elle ignore l'objet de leurs recherches (Jean doit effectivement tenir au secret la disparition du manuscrit du Roy). On fait connaissance avec un nouveau personnage, pour constituer le trio qui mènera l'enquête, il s'agit donc du marquis de VilleMandais. C'est un jeune homme avenant et qui cultive un certain humour. C'est aussi un roman qui introduit des faits historiques véridiques, ici on apprend l'existence de Louis Auguste, autrement dit le duc de Maine, le fils "préféré" de Louis XIV. Pour la première fois, on quitte Versailles pour se rendre à Paris (de nuit). De toute façon, le rythme de l'histoire n'offre pas le temps de souffler, Jean n'a que trois jours pour trouver le manuscrit volé. On n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer ! En gros, ce tome 2 confirme tout le bien pensé après la lecture du premier (du mystère, de l'action et un peu d'amour, tout ce que j'aime !).